FJORDS DE L’OUEST | 2009 | ISLANDE A VELO

Avec la lumière et les parfums du mois de juin. De Reykjavik jusqu’à Isafjördur, en passant par le Hvalfjordur, la péninsule de Snaeffelsness, Latrabjarg et Dynjandi.

L’accueil est plutôt sympa à 4 h du matin, il fait jour et le parfum des bouleaux est envoûtant, mais nous sommes peu réceptifs. Nous devons trimbaler les cartons vélo et nos grands sacs depuis l’arrêt de bus jusqu’à la pelouse du camping de Reykjavik – notre vol est arrivée tard le soir avant et c’est à 5 h que nous nous réfugions enfin dans nos sacs de couchage.

Ce récit raconte – en plus – pourquoi nous préférons faire le trajet Keflavik – Reykjavik à vélo plutôt qu’en bus, pourquoi nous avons dû réparer notre tente avec les mains frigorifiées, comment le silence s’est installé dans un restaurant plein de monde quand nous sommes entrés, que nous avons pu approcher les macareux à 1 mètre, pourquoi à Patreksfjördur, à part nous et un SDF, il n’y avait personne au camping, pourquoi après avoir franchi le col entre Patreksfjördur et Talknafjördur nous sommes directement allés au hot-pot, comment nous avons rencontré 2 cyclistes qui parlaient une langue bizarre, pourquoi traverser un tunnel à vélo a quelque chose de flippant, comment nous avons été attaqués par les sternes arctiques, comment les islandais ont été frappés par la crise, et pourquoi le chantier du Harpa était à l’arrêt.

Récit en construction…

© malbikendar.ch